Légumineuses

MENU
LOGIN

autres légumineuses   ► diverses graminées   ► diverses autres plantes, indésirables

Esparcette

Onobrychis viciifolia

Résumé

  • Légumineuse fourragère à fleur pourpre des prairies peu intensives.
  • Intérêt récent pour sa teneur élevée en tanins, dont l’action réduit la météorisation et les parasites gastro-intestinaux chez les ruminants.
  • Différenciation entre la forme sauvage présente dans les prairies permanentes et la forme cultivée multi-coupe utilisée pour le semis des prairies temporaires.
  • Plante indicatrice de conditions sèches et pour les surfaces de promotion de la biodiversité de qualité II.

Autres images

Vers le haut


Autres caractéristiques

Forme et apparence

  • Racine pivotante.
  • Tige dressée et souvent arquée de 60 cm de longueur.
  • Feuille pennée, 7 à 13 paires de folioles, pointe avec une seule foliole terminale, sans vrille (≠ vesces).
  • Folioles oblongues à linéaires, nombreuses nervures en forme de V, surface inférieure faiblement pilleuse.
  • Fleur rose à rouge-pourpre, zébrures foncées. Pompon allongé, se termine en pointe.
  • La forme sauvage fleurit une seule fois par année en fin de printemps. La forma cultivée est remontante et fleurit déjà l’année du semis.

Persistance, développement

  • La forme sauvage est très persistante, mais faiblement concurrentielle.
  • La forme cultivée se développe rapidement après un semis, mais est moins persistante.

Exigences environnementales, répartition

  • Présence de la plaine aux zones de montagne.
  • Sur les sols chauds, secs, ensoleillés, calcaires, maigre ou peu fertilisés. Dans les prairies à brome dressé, fromental ou avoine jaunâtre.

Exploitation et équilibre botanique

  • Utilisation peu intensive, pas de pâturage. Les variétés sélectionnées supportes en maximum trois coupes par année, la première doit avoir lieu après la floraison.
  • Pas de fumure azotée.

Valeur fourragère

  • Très bonne plante fourragère pour le fourrage sec et l’ensilage.
  • Les mélanges esparcette-graminées sont également productifs lors d’une sécheresse (bonne force de concurrence des variétés sélectionnées en conditions sèches).
  • Teneur élevée en tanins condensés, avec pour effet une réduction des émissions d’azote et des parasites gastro-intestinaux. Fourrage recommandé pour les petits ruminants.

Valeur écologique

  • La forme sauvage est une plante indicatrice pour les surfaces de promotion de la biodiversité de qualité II.
  • Nombreux services, comme source de pollen pour les abeilles ou de nourriture pour les chenilles de papillons.

Utilisation dans les mélanges

  • Écotypes indigènes de la forme sauvage utilisés dans les mélanges pour prairies riches en espèces.
  • Variétés recommandées de la forme cultivée dans les mélanges esparcette-graminées pour une durée de trois ans (utilisation peu intensive).
  • Variétés sélectionnées en Suisse disponibles.

Vers le haut