Types de prairies

MENU
LOGIN

Types de prairies dans la production fourragère

L’emplacement et la gestion déterminent le type de prairie

La composition botanique d'une prairie permanente ou d'un pâturage est le résultat des influences du lieu (humide / sec, doux / rude, ensoleillé / ombragé, altitude, type de sol, valeur pH, équilibre nutritif du sol etc.) d'une part et de l’exploitation (fauche / pâture, précoce / tardif, fréquent / rare, non fertilisé / moyennement fertilisé / fortement fertilisé, interventions d’entretien) d'autre part. Si les facteurs d'influence sur une prairie sont constants sur une longue période de temps, le peuplement végétal se maintient et la composition botanique reste stable.
On les appelle unités de végétation ou types de prairies (le terme générique "type de prairie" est utilisé pour désigner les prairies fauchées et/ou pâturées).

Vue d’ensemble au chapitre

Regroupés selon les quatre intensités d’exploitation de base - de "intensif" à "extensif" - on distingue pour les herbages permanents généralement treize types de prairies communes sur le versant nord des Alpes et dans le Jura. Ils portent le nom d'espèces importantes, principalement des plantes indicatrices.

Utilisation mi-intensive

Fauche resp. pâture fréquente, fertilisation moyenne

Utilisation peu intensive

Utilisation tardive et fertilisation modeste, de valeur écologique précieuse

Utilisation extensive

Les prairies et les pâturages extensifs et écologiquement précieux ne sont pas fertilisés et sont utilisés très tardivement.

Tous les types de prairies sont caractérisés par des textes et des images. Sont évoqués les lieux où ils sont présents et leur origine, les exigences que leur peuplement végétal exige à la gestion afin de rester botaniquement stable, et les valeurs qu'ils ont d'un point de vue agricole-productif et écologique.

En plus des 13 types de prairies décrits ici, il existe de nombreuses prairies de mauvaise qualité avec des couverts végétaux pauvres en espèces - principalement dus à une mauvaise gestion - ainsi que des formes transitoires qui ne s'intègrent dans aucun des types classiques de prairies. Ces types de prairies sont traités dans le chapitre "Mauvaises herbes".

Vers le haut