Plante individuelle - communauté végétale

MENU
LOGIN

Concurrence entre espèces

Des circonstances favorables à une espèce au détriment d’autres espèces.

Chaque plante cherche à s’établir, se développer, se multiplier et survivre. Sur une parcelle, une plante est renforcée si les conditions d’exploitations et du milieu lui conviennent. En revanche, selon les circonstances, d’autres espèces dont les exigences sont les mêmes peuvent être plus productives et les empêcher de bien croître. Inversement, certaines plantes qui supportent moins bien les conditions de la parcelle peuvent disparaître ou subsister, selon la concurrence des autres espèces.

Règle simple : plus les conditions d’exploitation et du milieu d’une parcelle correspondent aux exigences d’une espèce, meilleures seront ses chances de s’établir et de remplacer d’autres plantes moins bien adaptées. Il en résulte une compétition incessante entre les plantes des prairies et des pâturages. Les candidates qui gagnent sont celles dont les besoins sont les mieux satisfaits.

Les meilleures armes d’une plante en situation de concurrence

  • Forme de croissance et hauteur pour se faire de la place et accéder à la lumière
  • Concurrence des racines pour se faire de la place et prélever l’eau et les nutriments du sol
  • Rapidité de démarrage au printemps ou après une utilisation
  • Tolérance aux facteurs du stress
  • Capacité à se multiplier par graines, stolons et rhizomes (génératif ou végétatif)
  • Pouvoir de germination et d’implantation dans la végétation, en remplacement des individus sénescents

Vers le haut