Particularités par espèce

Logo
Login

Ray-grass d’Italie | Ray-grass Westerwold

Lolium multiflorum

Résumé

  • Graminée très digestible, très précoce et concurrentielle des prairies de fauche permanentes et temporaires en plaine et dans les vallées à foehn.
  • Sensible aux conditions hivernales, peut disparaître et laisser la place aux plantes indésirables bouche-trous. Doit s’égrainer pour assurer sa persistance.
  • Ne supporte pas le tassement du sol et ne convient pas au pâturage.
  • Donne son nom aux prairies à ray-grass d’Italie. Plante indicatrice d’une production fourragère intensive.

Le ray-grass Westerwold, de même apparence, a une installation plus rapide après le semis et ne passe pas l’hiver. Il se prête particulièrement pour les semis de cultures dérobées et fournit des rendements très élevés lors des deux premières utilisations.

Images

Vers le haut


Autres caractéristiques


Forme et apparence

  • Forme des touffes puissantes de couleur verte brillante (reste le plus souvent verte en hiver).
  • Longues tiges terminées par de grands épis. Épillets barbus, orientés dans un même plan avec la tige (≠ chiendent). Épiaisons échelonnées de mi-mai à la mi-été.
  • Feuilles larges et lisses, extrémité retombante. Face supérieure fortement rainurée. Face inférieure brillante (se voit à distance).
  • Feuille la plus jeune enroulée (≠ ray-grass anglais).  
  • Ligule longue, molle et transparente (≠ fétuque des prés). Oreillettes étroites en forme de serpe.  

Persistance, développement

  • Un seul hivernage. Partiellement persistant et dominant dans les prairies permanentes en conditions douces, pour autant que son égrainage soit assuré.
  • Croissance rapide au printemps, peut être récolté dès fin avril dans les bonnes situations.

Exigences environnementales, répartition

  • Présent en plaine, dans les conditions humides et douces (régions à foehn).
  • Sols mi-lourds et aérés (pas de compactage).
  • Les conditions du milieu ne doivent pas être trop rudes, pas de sécheresse, pas d’eau stagnante, ni un long enneigement.
  • Exigeant en nutriments.

Exploitation et équilibre botanique

  • Jusqu’à 5 coupes par année, ne se prête pas au pâturage.
  • Devrait pouvoir s’égrainer une année sur deux pour éviter qu’il ne disparaisse des prairies permanentes.
  • Les hivers rudes l’affaiblissent (pourriture des neiges), en particulier dans les conditions limites pour sa croissance. Il laisse place à des trous, qui, si des mesures ne sont pas mises en œuvre, sont rapidement occupés par des plantes indésirables.

Valeur nutritive

  • Les pousses du printemps et de l’automne sont de très bonne valeur nutritive. Haute teneur en sucres et, en conséquence, très bien adapté à l’ensilage.
  • Les pousses en été sont riches en tiges et durcissent rapidement.
  • Optimal pour une utilisation intensive en fauche, repousse rapide. Ne convient pas au pâturage.
  • Très productif dans les situations qui lui sont favorables.

Utilisation dans les mélanges

  • Variétés recommandées dans les mélanges annuels, bisannuels ou pour les cultures dérobées. L’utilisation de variétés sélectionnées en Suisse est conseillée.
  • Grandes différences variétales de résistance aux maladies.

Pour plus d’information