Légumineuses

MENU
LOGIN

autres légumineuses   ► diverses graminées   ► diverses autres plantes, indésirables

Luzerne

Medicago sativa

Résumé

  • Légumineuse de fauche persistante. Réseau racinaire le plus profond parmi les plantes fourragères. Assure la production dans les zones sèches.
  • Sol perméable, neutre à alcalin.
  • Exige une exploitation (fertilisation et récolte) particulièrement soignée. 3 à 5 coupes par année.
  • Très productive et rendement en protéines le plus élevé, pour autant que les conditions lui conviennent. Souvent qualifiée de reine des plantes fourragères.

Vers le haut


Autres caractéristiques

Forme et apparence

  • Racine pivotante, la plus profonde des légumineuses.
  • Tige dressée et ramifiée.
  • Feuille trifoliée. Folioles lobées et longues de 20 à 35 mm ; foliole médiane pétiolée ; nervures centrales se terminant en pointe au bout des folioles.
  • Fleur bleu-violet, plusieurs nuances possibles. Grappe de fleurs lâche.
  • Peu de résidus au sol et croissance rapide après une récolte.

Persistance, développement

  • Passe plusieurs hivers, selon les conditions du milieu et d’exploitation.

Exigences environnementales, répartition

  • Présence de la plaine aux zones chaudes de montagne.
  • Thermophile, supporte les périodes de sécheresse, mieux que le trèfle violet.
  • Sols neutres à alcalins, de pH supérieur à 6.5 ; perméables, sans eau stagnante, ni tassement. Sols organiques et lourds ne conviennent pas.
  • Exige un bon approvisionnement en éléments nutritifs.

Exploitation et équilibre botanique

  • Supporte jusqu’à 5 coupes par année ; pâturage uniquement en été.
  • Plus le nombre de coupes est élevé, meilleures sont les teneurs du fourrages, plus faibles sont la part de luzerne dans le mélange et sa persistance.
  • Laisser fleurir la luzerne une fois en été améliore sa persistance ; par exemple avec un intervalle de 7 à 8 semaines entre l’avant dernière et la dernière coupe avant l’hiver.
  • Hauteur de coupe de 7 cm au moins ; hauteur des plantes avant l’hiver de 12 à 15 cm.
  • Exige un bon approvisionnement en P et en K ; tolère mal et n’a pas besoin de fertilisation azotée (celle-ci favorise les graminées).

Valeur fourragère

  • Très bonne plante fourragère. Rendement élevé, en particulier en protéines ; dans les bonnes conditions, la production de protéines de la luzerne dépasse celle de toutes les autres cultures.
  • Fixation de grandes quantités d’azote de l’air ; amélioration de la matière organique et de la structure du sol.
  • Tiges lignifient et baisse de valeur nutritive dès la floraison.
  • Difficile à bien valoriser. Convient bien comme fourrage vert ou ensilage. Pertes par brisure des feuilles lors du séchage ; faucher lors de la rosée du soir. Pâturage à réserver en été, en situation sèche, lorsque rien d’autre ne pousse.

Valeur écologique

  • Source de pollen pour les abeilles sauvages.

Utilisation dans les mélanges

  • Variétés recommandées dans les mélanges luzerne-graminées pour une durée de trois ans et pour culture dérobée hivernante.
  • Inoculation des semences avec rhizobactéries recommandée après absence de plus de quatre ans de la parcelle.

Vers le haut